Contactez-nous pour toute info

PhotoStory  Montreal, Canada

Copyright 2019

info@photoStory.com

  • Twitter
  • YouTube

PHOTO-STORY est un service personnalisé. Son créateur Mario Zumelzu de Montréal à voulu mettre sur pied un site pour partager des expériences avec ceux qui perçoivent l’image et le design comme un outil indispensable sur le plan personnel et professionnel. Une expérience enrichissante dans le domaine du graphisme, photographie, vidéo et concepteur WEB lui permettent d’offrir un vaste programme de services à nos amis(es) internautes.

Rechercher
  • Mario

Quand on arrive à Séville nous vivons l’excitation propre de toutes les visiteuses et tous les visiteurs. Avec pleine d’idées et des rêves sur la tête : Les places, les rues, les gens, les églises, les monuments, les musées. Ah et le FLAMENCO.

Nous avions appris que le flamenco était au centre de la culture sévillane. Serais-tu vraie?

Premiers pas. La rue ALHONDIGA à la sortie de notre porte. Elle a été une de plus importantes rues aux origines de la ville. Aujourd’hui elle ne mesure qu’environ 300 mètres; elle a été démolie et reconstruite pas mal de fois au cours de siècles. Son premier nom était ALHONDIGA DEL PAN : indiqué le parcours au marché et le dépôt central de grains au centre de la ville, dans le quartier ALFALFA. Depuis des siècles ll y a une suite de changements de nom de la rue ALHONDIGA, qui devient à s’appeler CABEZA DEL REY DON PEDRO, CORRAL DEL REY et ARGOTE DE MOLINA. En suivant la rue nous arrivons inévitablement al MUSEO DEL BAILE FLAMENCO, un formidable espace culturel (édifice du XVIII).

Le MUSEO DEL FLAMENCO est un véritable temple musical dédié à la culture de la musique et de la dance flamenco. Toute la musique de SEVILLE est traversée et respire le flamenco : la musique classique, l’Opera, la musique JAZZ, la musique populaire. Ver le sud du MUSEO DEL BAILE FLAMENCO Nous débuchons tout d’un coup sur LA PLAZA DE SAN FRANCISCO, EL AYUNTAMIENTO et de l’autre côté LA AVENIDA DE LA CONSTITUTION. Ici on trouve au moins quatre monuments historiques mayeurs, LA CATEDRAL, LA GIRALDA, EL REAL ALCAZAR Y EL ARCHIVO GENERAL DE INDIAS.

La PLAZA DE SAN FRANCISCO. Ancien théâtre des exécutions de l’Inquisition et une des étapes de plus importante des processions de la SEMANA SANTA. Nous trouvons en face EL AYUNTAMIENTO qui était l’ancien tribunal ou L’AUDIENCIA. Cet édifice est le haut lieu de rendez-vous de sévillans. Quand on accède à l’Hôtel de Ville on se fait surprendre par les somptueuses salles de l’époque de la renaissance. Plus loin, LA CATHEDRALE cette immense sanctuaire gotique-renaissant, a été construit entre 1402 et 1509.

Comme la plupart des églises chrétiennes en Andalousie, LA CATHEDRALE a été construite à la place de la grande mosquée de Séville. Les rois catholiques ont construit la plupart de leurs églises en encerclant une mosquée, où soit en construisant en forme de chapeau par-dessus les mosquées avec une construction plus haute. Ils voulaient démontrer la puissance de l’empire et leur domination sur les musulmans défaits. A l’intérieur LA CATHEDRALE elle n’est pas la basilique de St-Pierre à Rome, mais elle est quand-même un endroit étonnant par sa richesse. À la fin, malgré les effets de l’art gothique ou renaissant elle laisse imaginer un lieu de souffrance et tristesse.

Quand on rentre dans l’ALCAZAR, on expérimente quelque chose de très différente. Il n’y a plus de désolation et souffrance. On est tout à fait devant l’art mauresque. Des fontaines d’eau qui coulent partout, des jardins. C’est plutôt un endroit de paix. Bien que l’établissement ait été rebâti à plusieurs reprises, il reste qu’on peut apprécier le début commencé par les maures dans l’année 844. Il règne une sereine harmonie du au ciseaux des maîtres mudéjars. Des salles spectaculaires aux plafonds à caissons, des jardins délicieux et l’eau qui circule partout. Et encore au sous-sole, le basin, un somptueux bain avec des eaux collectés de la pluie.

En continuant vers le fleuve GUADALQUIVIR et avant de traverser le pont pour TRIANA, nous faisons un tour sur LA PLAZA ESPANA. Un ensemble architectonique plus moderne. Construit par l’architecte ANIBAL GONZALEZ, plus tard élargi à l’occasion de LA EXPOSICION INTERNACIONAL IBERO-AMERICANA en 1929. Un immense espace d’environ 50 000 mètres carrés. Des immenses jardins. À l’intérieur une salle d’art et des bureaux du gouvernement. Des artistes de la rue profitent des grands patios ou pratiquent la musique et montrent leurs chants et leurs danses aux milliers de visiteurs de partout. On se rend finalement sur le bord du fleuve GUADALQUIVIR. Fleuve légendaire rempli d’histoires de toutes les sortes.

Tant du côté de la ville de SEVILLA que de la ville de TRIANA nous retrouvons l’essentiel de cette terre. Leurs gens, leur culture, leur accueil chaleureux. Au cœur de ceci, leurs activités culturelles : comme LA SEMANA SANTA à la fin de mars, la FERIA DE SEVILLA le mois d’avril. Mais au centre de tout le FLAMENCO. Leur musique. Les sévillans organisent un événement mayeur à chaque deux ans : LA BIENAL DU FLAMENCO. Ils chantent et dansent partout, dans les salles et dans la rue. Chaque BIENAL est chanté aujourd’hui partout dans le monde.

Au bord du fleuve GUADALQUIVIR, entre le vieux pont TRIANA et la TORRE DE ORO. Ils dansent souvent devant le magnifique monument à LA TOLERANCE. Cette pièce magistrale qui a été créé par le grand sculpteur venant du pays Basque Eduardo Chillida. Le monument commémora l’expulsion de familles juives par les rois catholiques en 1492. La pièce a été inauguré en présence de son auteur LE 1er avril 1992. Invité à cette occasion à prendre la parole Eduardo Chillida a seulement dit :

‘’ Je n’ai pas d’intention de donner l’exemple à personne. Mais il serait magnifique qu’un jour en Séville le peuple juif, arabe et chrétien reviendraient pour se donner la main. C’est précisément l’idée qui veut refléter le monument’’.

Le film Sevilla, qui accompagne cet article, exprime ce que nous avons senti en parcourant les rues de cette merveilleuse ville.



  • Mario




Bougée, mal éclairée. Ou tout simplement mal cadré. Avec notre système d’édition

vous pouvez sauver toutes vos images et les optimiser pour créer les plus belles présentations et diaporamas.

NOUVEAU ! MAGIX Photostory Premium VR
La présentation de photos actuelle – réalité virtuelle incluse !